WWW.RelationsHumaines.ch

Moi... avec moi-même!


20. Je manque de volonté

L'effort de volonté, ou le fait d'adopter une ligne de conduite et de s'y tenir, est souvent vécu comme une contrainte, une souffrance que l'on s'inflige à soi-même. C'est aller contre ce que nous croyons être notre devoir et qui n'est, en réalité, que faux besoins, habitudes, conditionnements et autres comportements artificiels auxquels nous sommes attachés.

La vraie volonté consiste à laisser notre être authentique, notre nature profonde se manifester et vivre selon son rythme et ses besoins. Il s'agit de cette partie en nous qui est créative, qui a envie de faire plein de choses, nous donne de l'élan, nous réjouit par avance, réchauffe le coeur par son dynamisme et les joies qu'elle annonce. Et que nous étouffons si souvent. Cette forme de volonté n'est pas inexistante en soi, nous avons à la découvrir. Elle passe par la liberté d'agir selon nos propres choix. Encore faut-il en avoir et les reconnaître. D'où la nécessité de s'interroger sur ce qui est bon pour soi et qui nous convient vraiment : dans le couple, la solitude, le travail, les loisirs... plutôt que de se ruer dans l'activisme irresponsable. Lorsque des choix interviennent, il nous reste alors à décider comment nous y prendre pour les réaliser.

Le philosophe et psychologue italien Ferrucci a décrit les 4 ressorts* de l'acte volontaire: la conception (imaginer et choisir différentes choses) ; la délibération (s'interroger sur leur valeur pour soi-même) ; la décision (décider comment les obtenir) ; et l'exécution (passer à l'acte en accomplissant nos choix). Le 4e ressort de l'acte volontaire (l'exécution), sur lequel il nous apparaît si souvent difficile d'agir, peut s'exercer en s'habituant à contrarier nos schémas de fonctionnement, nos comportements habituels, c'est-à-dire en s'entraînant dans le sens opposé de nos habitudes les plus tenaces. A tout moment, dans la journée, se présentent des occasions de développer ainsi la volonté · * La psychosynthèse, P. Ferrucci Retz. Paris 1982

Question : Comment être constant dans l'effort ?
Proposition : En vous "amusant" à contrarier vos habitudes.
Expériences à vivre : Faire quelque chose dont vous n'avez pas envie; Retarder la satisfaction d'un plaisir; Poursuivre une activité cinq à dix minutes de plus, quoi que vous ayez envie de fair d'autre; etc.
Phrase-clef pour acquérir de la volonté:
Je contrarie mes habitudes


Répertoires d'autres situations analogues