WWW.RelationsHumaines.ch

Moi... avec moi-même!


8. J'ai rarement envie de rire, je manque d'humour (B).

Le rire est aujourd'hui pris très au sérieux! Aux USA certains hôpitaux ont aménagé depuis longtemps des "salles de rire" où les meilleurs films, livres et jeux comiques sont à la disposition des patients. Chez nous des clowns en blouses blanches s'occupent également à faire rire les enfants hospitalisés. Médecins et infirmières ont appris à utiliser le rire comme adjuvant thérapeutique.

Nous savons comment l'organisme humain sécrète ses propres substances anti-douleur : les endorphines (morphines naturelles) produites par le système nerveux, qui interviennent notamment dans la régulation de fonctions comme l'humeur. Le rire agirait indirectement au niveau des récepteurs sur lesquels se fixent ces endorphines, dans le cerveau. Une chose est certaine : le rire détend, améliore la digestion, le sommeil... Il s'oppose au stress et aux idées noires. En psychothérapie sa valeur thérapeutique est reconnue comme une décharge émotionnelle capable de neutraliser l'anxiété, de relâcher les tensions excessives. Il permet de dédramatiser les situations sensibles et de désamorcer les conflits explosifs. En Occident, nous comprenons parfois mal qu'on puisse rire dans un hôpital ou dans un lieu de souffrance. Alors que chez les Esquimaux la douleur d'autrui déclenche naturellement le rire.

Pour commencer, décidez comment vous pourriez vous amuser désormais deux fois par jour. Retenez les bonnes nouvelles, évitez les mauvaises. Cherchez le contact avec les rieurs, les gens de bonne humeur, distancez-vous des personnes se plaignant sans cesse. "Faites attention aux gens qui ne rient jamais, ils sont dangereux." ( J. César). © Léo Léderrey & partenaires

Question : Comment devenir plus drôle ?
Proposition : Amusez-vous au moins deux fois par jour!
Expérience à vivre : Cherchez la bonne humeur autour de vous. Gardez-vous des gens sinistres!

Phrase-clef :
Je cherche à m'amuser. Si si!



Répertoire d'autres situations